Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
liendrapeaumarocain

avatar-blog-1307436360-tmpphpZLNPgY                    

      مسيرة النور     

    MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE

وزارة التربية الوطنية

DELEGATION CASA-ANFA

نيابة الدار البيضاء أنفا

SERVICE DE LUTTE CONTRE L'ANALPHABETISASION

مصلحة محاربة الأمية

ET L'EDUCATION NON FORMELLE

     والتربية غير النظامية     

Image du Blog chezmanima.centerblog.net

Departement

  • : محاربة الأمية والتربية غير النظامية
  • محاربة الأمية والتربية غير النظامية
  • : Blog bilingue(Arabe-Français)traitant divers sujets. articles éducatifs et instructifs qui sont en relation directe ou indirecte avec la lutte contre l'analphabétisation et l'éducation non formelle nationale ou internationale.
  • Contact

Profil

  • MILIANI RACHID
  • Résponsable du bureau du service de lutte contre l'analphabetisation et l'éducation non formelle à la délégation de l'enseignement CASA-ANFA
  • Résponsable du bureau du service de lutte contre l'analphabetisation et l'éducation non formelle à la délégation de l'enseignement CASA-ANFA

baretoil

baretoil

baretoil

44

baretoil

baretoil

baretoil

baretoil

baretoil

baretoil

Recherche

Archives

                                                                                                                                         

80 Morçeaux à découvrir

13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 07:28

Des avancées significatives dans les secteurs de la santé et de l’éducation

● 93 millions d’euros ont été injectés pour améliorer le taux de scolarisation de l’enseignement primaire et le renforcement de la scolarisation des filles en milieu rural.
● 86 millions d’euros ont été consacrés à l’amélioration des services de santé en milieu rural et surtout au profit des régions les plus pauvres.

 Le Maroc reste toujours le premier bénéficiaire de l’aide européenne dispensée dans le cadre de la nouvelle politique de voisinage. Entre 2007 et 2013, cet appui a totalisé 1,2 milliard d’euros, auxquels s’ajoutent 580 millions d’euros octroyés dans le cadre du fonds SPRING et qui sont destinés à cinq secteurs prioritaires : développement des politiques sociales, gouvernance, modernisation économique, appui institutionnel et protection de l’environnement.

Ce constat, qui traduit l’importance et la portée stratégique des relations entre le Royaume et l’UE, a été rappelé de prime abord par le responsable de coopération à la Direction générale développement et coopération (DEVCO)/EuropeAid, relevant de la Commission européenne, Thomas Feige.
M. Feige, qui s’exprimait devant des journalistes marocains à Bruxelles, a précisé que le soutien de l’Union visait prioritairement trois secteurs sociaux, à savoir l’éducation, la lutte contre l’analphabétisme et la santé. En effet, l’UE a apporté son appui financier à la mise en œuvre de la stratégie éducative. À ce niveau, la Devco parle de quelque chose comme 93 millions d’euros qui ont été accordés au Maroc entre 2009 et 2012. Pour Thomas Feige, plusieurs indicateurs attestent de la réussite de ce partenariat. Il a cité notamment quelques réalisations au cours des trois dernières années.

C’est le cas de l’augmentation de 50% des allocations de ressources budgétaires nationales destinées à l’éducation non-formelle qui ont augmenté de 50% entre 2009 et 2012. C’est le cas également de la nette amélioration du taux de scolarisation dans l’enseignement primaire et dans une moindre mesure dans l’enseignement collégial et qualifiant. C’est le cas aussi du renforcement de la scolarisation des filles et de la scolarisation en milieu rural qui passent de 84,7% en 2008 à 94,4% en 2011. Les indices sont rassurants également s’agissant du taux d’abandon scolaire au collège qui est passé de 13,4% (2007-2008) à 10,3% (2011-2012)... Concernant le programme d’appui à la réforme du système de santé, les indicateurs sont également rassurants.

Ce programme qui a bénéficié d’un soutien de 86 millions d’euros entre 2009 et 2012 a permis une amélioration significative des services de santé en milieu rural, en matière d’obstétrique, de prise en charge des maladies chroniques, de réduction des disparités en termes d’allocations budgétaires entre les six régions les plus pauvres et la moyenne nationale. Les chiffres sont éloquents à cet égard : à titre d’exemple, le nombre de patients diabétiques pris en charge est passé de 283 440 en 2007 à 419 351 en 2010 par les structures publiques de santé. De même, le nombre de complications obstétricales prises en charge est passé de 76 230 en 2007 à 104 890 en 2010. Ce qui a permis d’augmenter le nombre d’accouchements assistés par un personnel médical qualifié. Le ratio est passé de 58,1% en 2007 à 73,4% en 2010. Intervenant à cette occasion, Rafaella Iodice, chef d’unité DEVCO chargée des programmes régionaux pour le voisinage sud, a affirmé que le partenariat avec le Maroc revêt, au-delà de l’aspect financier, une dimension politique et stratégique, formant le vœu que la coopération maghrébine se développe davantage pour permettre, notamment, le rapprochement entre les hommes d’affaires des pays de la région qui devrait avoir des retombées des plus positives sur les plans économique et politique.

En tout état de cause, les responsables de la Devco ont été unanimes à souligner que la coopération entre le Maroc et l’UE était sur la bonne voie, d’autant que l’aide de l’UE reste tributaire de certaines conditions (voir repères) que le Royaume remplit compte tenu des réformes structurelles engagées ces dernières années sur les plans politique et économique. Les deux partenaires veulent donc franchir un nouveau palier dans le cadre de leur partenariat. En plus du soutien financier, l’accent sera désormais mis sur le transfert des compétences à travers les programmes de formation et de jumelage institutionnel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires



baretoil

Image du Blog bullies.centerblog.net

baretoil

http://www.alphamaroc.com/dlca/templates/dlca1/images/header.jpg

baretoil

منبر التواصل

baretoil